Les bienfaits et les qualités de l’huile d’olive

Contrairement aux idées reçues, l’huile d’olive n’est pas utilisée uniquement que pour assaisonner les salades. Ses utilisations sont de plus en plus nombreuses. Nous faisons le point !

Pour parfumer ses plats

Certes, elle peut perdre une petite partie de ses arômes en chauffant, mais l’huile d’olive apporte du parfum à certains plats, surtout quand il s’agit d’une recette provençale. Nous pouvons aussi l’utiliser pour les fritures, puisqu’elle possède un point de fumée élevé.

L’huile d’olive est également excellente en vinaigre. Nous pouvons même l’utiliser dans certaines pâtisseries salées ou sucrées.

Un atout beauté

L’huile d’olive n’est pas utilisée uniquement que pour les salades. Elle est aussi de plus en plus appréciée par les femmes qui prennent soin de leur beauté. Elle est très connue pour ses propriétés bienfaisantes sur la peau.

Riche en Oméga 9 et en polyphénols, elle prévient et ralentit le vieillissement des cellules de la peau. Elle est également composée de l’acide oléique qui permet de nourrir et d’hydrater la peau. Elle contribue aussi à la beauté des cheveux, des mains et à la blancheur des dents, surtout quand il s’agit de l’huile d’olive de crête.

A noter que son utilisation en cosmétique ne présente aucun risque particulier. Il suffit d’en vérifier la qualité. L’achat de l’huile d’olive ne s’improvise pas !

Elle facilite le transit

En stimulant la sécrétion de sels biliaires, un « laxatif » naturel permettant une digestion fluide, l’huile d’olive est très efficace pour le transit intestinal.

Si vous avez donc des problèmes de digestion ou des constipations fréquentes, l’huile d’olive est sans aucun doute la solution idéale. Il suffit de prendre une petite cuillère à soupe à jeun le matin.

Elle réduit les risques de maladies cardiovasculaires

L’huile d’olive est très bénéfique pour le cœur et est protectrice de l’infarctus. Les études réalisées par les scientifiques ont permis d’établir le lien entre la consommation de cette huile et les maladies cardiovasculaires.

Selon une enquête réalisée par les experts, les Crétois, qui consomment 25 litres d’huile par personne et par an, ont un taux de mortalité par la maladie cardiovasculaire inférieur de 95% à celui des Américains.