L’huile d’olive est-elle bonne pour la santé?

Il faut avouer que les graisses alimentaires sont très controversées, avec des débats sur les graisses animales, les huiles de graines, etc. C’est assez embarrassant qu’aujourd’hui un spécialiste vous dise que l’huile d’olive est bonne pour vous et que quelque temps après vous écoutiez exactement le contraire. Quoi qu’il soit, la plupart des gens conviennent que l’huile d’olive extra vierge est incroyablement saine. D’autant plus que faisant partie du régime méditerranéen, cette huile traditionnelle a été un aliment de base pour certaines populations les plus saines au monde.

L’huile d’olive pour la santé, les bienfaits

Selon de nombreuses études récentes, les bienfaits pour la santé du régime méditerranéen notamment en matière de réduction du risque de maladie cardiaque ne sont plus à démontrer. Bien que les avantages nutritionnels du régime proviennent de diverses sources, l’utilisation généreuse d’huile d’olive a également attiré beaucoup d’attention. Indépendamment de son type, cette huile contient environ 75% d’acides gras mono insaturés qui, lorsque substitués aux graisses saturées aident à réduire le « mauvais » cholestérol.

Les propriétés antioxydantes et antiinflammatoires de l’huile d’olive quant à elles ne sont également pas négligeables, car elles ajoutent des avantages au-delà de la réduction du cholestérol. D’autres expériences réalisées en laboratoire mettent aussi en avant les phénols qui sont des propriétés chimiques préservées durant le processus de pression mécanique d’olives mures. Ainsi, l’huile vierge peut avoir des effets bénéfiques dans la circulation sanguine contrairement aux huiles hautement transformées qui perdent de leurs propriétés.

L’huile d’olive pour la santé, quelques doutes

Malgré les tests en laboratoire, certains doutes planent encore sur la capacité de l’huile d’olive extra vierge en matière de prévention des maladies cardiaques. Même si l’huile elle peut avoir des propriétés uniques, elle n’est pas le seul ingrédient sain dans un régime méditerranéen. Il est préférable de la considérer comme un seul aspect du style alimentaire méditerranéen, qui comprend à la fois des fruits, des légumes et des noix.

D’autre part, nous pouvons aussi citer les graines entières, la limitation d’aliments d’origine animale, comme la viande rouge et une quantité modérée de vin rouge pour ceux qui en boivent.

L’huile d’olive pour la santé, les bonnes habitudes

Pour profiter des bienfaits de l’huile d’olive, il faut commencer par choisir un produit de qualité. En effet, de nombreux articles disponibles sur le marché et portant la mention « extra vierge » sont souvent des imitations. Ainsi, durant vos achats, veiller à lire attentivement l’étiquette pour vous rassurer que votre bouteille d’huile d’olive ne provient pas d’un mélange de diverses huiles.

Pour ce qui est de la consommation, il est recommandé de prendre environ 15 ml d’huile d’olive le matin à jeun. Même si à priori l’idée d’avaler une cuillère à soupe d’huile pleine dans un estomac vide n’est pas très encourageante, elle semble avoir une de grands bienfaits pour la santé. De nombreux experts en santé recommandent d’y ajouter juste un soupçon de jus de citron afin de la rendre plus agréable au gout et donner par la même occasion un coup de pouce au système digestif. Si vous décidez de l’ajouter aux recettes de cuisine, crue, elle est encore plus efficace, dans un plat de salade par exemple.

Conclusion

En résumé, les huiles sont incontestablement les aliments les plus riches en calories sur terre, l’huile d’olive y compris. Il est de ce fait certain qu’un régime avec de grandes quantités d’huile va produire beaucoup de graisse corporelle, ce qui entraîne toutes sortes de maladies dévastatrices, notamment cardiaques. C’est pourquoi il est conseillé de limiter votre consommation d’huiles mono insaturées ou polyinsaturées à 1 cuillère à café pour 1000 calories par jour. Au lieu de verser, il est préférable de vaporiser comme cela, vous allez en utiliser moins. Enfin, l’huile ne doit pas être un ingrédient clé, mais une sorte de condiment ou d’assaisonnement qui va rehausser les saveurs des aliments sains et naturels comme les légumes.

L’huile d’olive fait t’elle grossir?

Est-ce que l’huile d’olive fait grossir ?

Certains avis tendent à faire croire que l’huile d’olive concourt à la prise de poids, tandis que de nombreuses personnes disent la privilégier dans leurs programmes minceur. Au vu de ces points de vue divergents, il est tout à fait naturel que vous ayez quelques doutes quant aux effets de cette précieuse essence. Afin d’avoir les idées plus claires, commencez par garder à l’esprit qu’utiliser de l’huile de l’olive à la place du beurre ne risque pas de vous faire grossir. Et dans la mesure où toute chose devient un problème lorsqu’elle n’est pas à sa place, la consommation de cette huile, comme de toutes les autres d’ailleurs, doit se faire de manière raisonnable.

Quels sont les bienfaits de l’huile d’olive ?

Si vous faites des investigations sur l’huile d’olive, vous allez remarquer qu’elle est surtout connue pour réduire le mauvais cholestérol et augmenter le bon. Fer, cuivre, vitamines K et E, de nombreux éléments nécessaires à l’organisme se cachent dans sa composition, elle possède même des propriétés antioxydantes. C’est tout cet arsenal qui lui permet de lutter efficacement contre les maladies cardiovasculaires et le cancer du sein ou du colon.

Notez cependant que tout produit de mauvaise qualité peut plutôt produire l’effet inverse, la prise de poids y compris. Hormis cela, l’huile d’olive possède 100% de matière grasse comparée au beurre qui n’en contient que 80%, alors même de bonne qualité, elle est susceptible de vous augmenter quelques kilos. Tout dépend bien évidemment de votre fréquence de consommation.

Comment utiliser l’huile d’olive ?

Si vous voulez profiter de tous les bienfaits d’une huile d’olive, priorisez celle obtenue par première pression à froid, encore connue sur le marché sous le terme « Extra Vierge ». Sachez que comme toutes les autres huiles, elle contient des matières grasses, mais cela n’empêche pas qu’elle soit utilisée pour faciliter la perte de poids. Cependant, n’allez pas arroser votre salade avec de l’huile d’olive sous prétexte qu’elle est diététique, dans ce cas votre silhouette ne va pas tarder à vous rappeler à l’ordre.

Vous l’aurez compris, de manière générale, les huiles sont plus caloriques en comparaison au beurre, mais possèdent une graisse insaturée de bien meilleure qualité. En effet, l’astuce est de varier les plaisirs, ceci dit, vous devez consommer de tout avec délicatesse sans oublier de modérer.

Comment perdre du poids avec l’huile d’olive ?

Consommer de l’huile d’olive de manière contrôlée a un effet de couper la faim et des études l’ont déjà prouvé. Il semble que cela soit dû à son odeur, car selon une étude, des volontaires qui ont ayant mangé du yaourt à la saveur de l’huile d’olive ont vu leur faim davantage régulée. La sérotonine est une hormone impliquée dans la régulation de la satiété, et l’arôme de l’huile contenue dans les yaourts utilisés pour cette étude a permis d’en produire en grande quantité.

Comme vous pouvez le constater, il n’a pas fallu une quantité considérable d’huile d’olive pour obtenir des résultats. En effet, au cours des trois mois qu’a duré cette expérience, les sujets ont pu maintenir leur silhouette.

Conclusion

En résumé, même si l’huile d’olive est largement recommandée pour perdre du poids et détruire le mauvais cholestérol, il n’est pas exclu que l’effet contraire soit obtenu si le procédé n’est pas bon. Si vous souhaitez perdre des kilos superflus, vous pouvez très bien l’incorporer dans votre programme, car bien qu’elle soit grasse, ce serait un véritable gâchis de la mettre à l’écart. L’étude récemment menée a en effet pu démontrer l’efficacité d’un régime méditerranéen avec apport en huile d’olive. En effet, les sujets qui ont testé cela ont pu perdre plus de poids que ceux ayant suivi un programme pauvre en graisse.

Beurre ou Huile d’Olive?

Vaut il mieux utiliser le beurre ou l’huile d’olive?

Choisir entre une noisette de beurre et un filet d’huile d’olive durant la cuisson est une tâche qui peut être embarrassante, surtout si vous êtes du genre assez accroché aux détails. Et cela est tout à fait normal, étant donné que les corps gras ont diverses fonctions. Vous savez sans doute qu’ils ont la particularité d’accroître considérablement le transfert de chaleur dans un aliment. Et en se logeant dans ses anfractuosités, ils rendent votre cuisson plus homogène. Ainsi, non seulement entre l’huile d’olive et le beurre il faut savoir lequel choisir, mais aussi la température est un facteur à ne pas négliger.

Cuisson au beurre et cuisson à l’huile d’olive

La cuisson au beurre nécessite de connaitre quelques astuces préalables. Pour commencer, notez que lorsque vous chauffez cette matière grasse, elle passe d’abord par une jolie couleur beige avant de devenir noire. À cette étape, il s’agit du beurre noisette à différencier du beurre brulé. L’on y ajoute du vinaigre, et lorsque la cuisson se fait à haute température, une cuillérée à soupe d’eau permet de contrebalancer l’évaporation d’eau afin que le beurre ne brule pas.

Durant la préparation d’un plat de viande sauté ou rôti, l’ajout d’une petite quantité de beurre à la fin de la cuisson permet de créer de nouveaux sucs pour un rendu plus délicieux. Et dans ce cas également, l’huile d’olive ne brule pas lorsque vous y ajoutez les aliments, étant donné qu’ils contiennent de l’eau. Il est conseillé de badigeonner le tout ensemble avant d’ajouter dans la poêle.

Beurre ou huile d’olive : tout dépend du type de cuisson

L’huile d’olive est une huile assez saine, connue pour son taux élevé de vitamines C et E, notamment lorsque vous en consommez avez modération. En plus de servir pour la cuisson, elle peut être utilisée pour assaisonner de la salade. Son gout très présent la rend idéale pour les plats salés. Mais si vous souhaitez parfumer un plat ou colorer une viande, rien de tel que de l’huile d’olive. Contrairement au beurre, elle ne noircie pas et donnera sa saveur au plat..

Beurre ou huile d’olive : c’est une question d’équilibre

Il est tout à fait possible de varier son alimentation avec de l’huile d’olive et du beurre afin de bénéficier de leurs propriétés santé et gustatives respectives. Vous pouvez même les substituer à des huiles végétales de coco, de chanvre, de lin ou du beurre clarifié. Quoi qu’il en soit, votre organisme a besoin de matières grasses pour bien fonctionner.

En fonction du type de graisse alimentaire choisit, vous allez bénéficier d’un apport en acides gras saturés, en oméga 9 ou encore Oméga 3 et 6. Notez aussi que l’origine de l’huile impacte la proportion des différents acides gras. Et c’est justement ce critère qui permet de qualifier une matière grasse de bonne ou de mauvaise.

Conclusion

Lorsque vous cuisinez un plat doux comme les légumes à l’étouffée, le beurre est plus convenable. Par contre, s’il s’agit de cuissons plus violentes comme le poisson ou la viande, l’huile d’olive contient tout ce qu’il vous faut. Tenez également compte du fait que ces deux éléments brûlent lorsque vous les chauffez trop fort, ce qui peut affecter le gout de votre recette. Alors, pour que vos plats soient délicieux, veillez à ne pas dépasser les 130°C pour le beurre et 210°C pour l’huile vierge extra, car ce sont leurs « points de fumée ». Mélanger du beurre à de l’huile d’olive, donne l’impression qu’il ne va pas bruler. Cependant, il s’agit simplement d’un effet de dilution, la saveur du brulé restant bien perceptible. C’est pourquoi vous devez les utiliser séparément tout en respectant les consignes de températures.

L’huile d’olive contre les poux?

Peut on utiliser l’huile d’olive contre les poux ?

Lorsque les poux envahissent la tête des enfants, les parents se mettent au four et au moulin. Depuis les aller-retour à la pharmacie aux remèdes de grand-mère en passant par les heures de coiffage au peigne fin, ces derniers ne savent plus où donner de la tête. Hormis les nombreuses propriétés connues de l’huile d’olive, la question s’est posée à savoir si cette précieuse essence combat aussi bien les poux. Les lignes qui suivent vont certainement vous permettre de vous faire une idée quant à son efficacité.

L’huile d’olive, une matière grasse efficace contre les poux

Les poux sont scientifiquement connus sous le nom de pédiculoses, rien qu’à écouter cette appellation, on comprend mieux à quel point ils peuvent être indésirables. Afin de bien lutter contre leur infestation et casser le cycle biologique, vous devez agir vite. Sachant que ces créatures pondent entre 4 et 10 œufs par jour, vous ne voudriez certainement pas d’elles dans vos cheveux.

À côté de nombreuses astuces disponibles, l’huile d’olive représente un traitement naturel plutôt efficace contre les poux. Cette matière grasse peut être utilisée aussi bien seule qu’accompagnée d’huiles essentielles pour empêcher les poux de s’agripper. En principe, il vous suffit d’en appliquer sur les cheveux et de les recouvrir avec un bonnet ou une serviette pour passer la nuit. Au lever du jour, la suite du traitement consiste à peigner soigneusement les cheveux et les laver avec un shampoing doux. Vous allez constater par vous-mêmes que vos invités surpris se sont résolus à vous accorder un peu de repos.

En effet, il y a sur de chaque côté du corps d’un pou, certains orifices par lesquels il respire. Le mécanisme est conçu tel qu’il peut fermer ces pores à volonté, notamment lorsque vous mettez des produits toxiques sur les cheveux. Pour ne pas avoir à subir la défaite de certains produits du commerce de type gaz, il est préférable d’utiliser des matières grasses comme l’huile d’olive. Avec ça, pas moyen que ces petits parasites se protègent, car l’huile va coller leurs petits orifices en position fermée et les étouffer.

D’après les docteurs, les huiles essentielles sont certes efficaces contre les poux, mais elles peuvent s’avérer très toxiques. C’est pourquoi à défaut d’en trouver en pharmacie avec la mention « contre les poux », il vaut mieux les diluer avec d’autres composantes.

Utiliser des recettes contre les poux à base d’huile d’olive

Contrairement à certains produits de nature agressive, l’huile d’olive offre l’avantage de nourrir et d’hydrater les cheveux. Ainsi, c’est un bon moyen de faire d’une pierre deux coups. Car non seulement vos cheveux vont être débarrassés des poux, mais aussi ils vont être plus brillants et plus soyeux.

En mélangeant 3 à 4 gouttes d’huile essentielle de Tea tree à de l’huile d’olive, vous allez obtenir une potion vraiment imparable contre les poux. Il suffit alors de l’appliquer sur les cheveux infestés, de masser et de laisser poser 30 minutes dans un film plastique. Si possible, laissez le traitement faire effet durant toute une nuit et au matin peigner soigneusement les cheveux.

Au moment du lavage, ne vous retenez surtout pas pour ce qui est du nombre. Vous pouvez aller jusqu’à 3 lavages avec un shampoing dans lequel vous aurez mis quelques gouttes d’huiles essentielles au préalable. Avant la dernière eau de rinçage, vous pouvez aussi ajouter un verre de vinaigre de cidre, car non seulement les poux n’aiment pas cette odeur, mais aussi ça fait briller les cheveux.

Conclusion

En résumé, si vous ne souhaitez pas vous raser la tête comme le faisaient les Égyptiens pour éviter les poux, l’huile d’olive constitue une très bonne alternative. Elle offre l’avantage d’avoir un parfum plus agréable à côté d’autres produits naturels comme l’huile d’arachide ou de tournesol. Même si scientifiquement son efficacité contre les poux n’a pas encore été démontrée, l’huile d’olive appliquée à vos cheveux contribue à étouffer ces petits parasites tout en douceur.

Les propriétés antioxydantes de l’huile d’olive

L’huile d’olive est connue pour ses pouvoirs antioxydants et l’intérêt porté à ses bénéfices s’est considérablement accru ces dernières années. Focus les propriétés antioxydantes de l’huile d’olive. Allons-y !

L’huile d’olive est une source naturelle d’antioxydants

L’huile d’olive est, sans aucun doute, l’une des sources naturelles d’antioxydants. Elle contient :

  • La vitamine E, un puissant antioxydant.
  • Les polyphénols, tels que l’hydroxytyrosol et l’oléuropéine.

Les propriétés antioxydantes de l’huile d’olive ne sont donc plus à démontrer.

Une huile qui réduit le stress oxydatif

Selon les études menées par les professionnels de la santé, la consommation régulière de l’huile d’olive pourrait réduire le stress oxydatif dans notre organisme, soit les dommages causés par les radicaux libres. Il s’agit donc d’un moyen préventif contre certaines maladies, comme les cancers par exemple.

Par ailleurs, la vitamine E est un puissant antioxydant qui protège le système immunitaire. Pourquoi ? Parce qu’elle agit sur les globules rouges et blancs.

Elle favorise l’espérance de vie

La consommation régulière de l’huile d’olive peut favoriser l’espérance de vie, puisqu’elle est capable de lutter contre le vieillissement.

L’introduction de l’huile d’olive dans votre régime alimentaire aurait certainement un effet positif sur la minéralisation osseuse, puisqu’elle favorise l’absorption du calcium. Elle est aussi riche en Oméga 9, ce qui aide à limiter le déclin cognitif et la perte de mémoire.

Par ailleurs, l’huile d’olive favorise la lutte contre l’altération de la peau liée au vieillissement, et surtout aux effets néfastes du soleil qui accélèrent ce processus par la génération de radicaux libres.

L’huile d’olive, un mécanisme unique

Les propriétés antioxydants de l’huile d’olive provient essentiellement de son mode de culture. Étant exposée à l’air, l’olive se défend de l’oxygène et synthétise une grande quantité de substances antioxydantes. C’est ce que nous trouvons dans l’huile extraite à partir de l’olive.

Rappelons que ses propriétés antioxydantes peuvent varier selon plusieurs critères, qui sont :

  • Le degré de maturité des olives ;
  • Le climat ;
  • La qualité du sol ;
  • Les procédés d’extraction ;
  • Les conditions de conservation de l’huile ;
  • Etc.

Les bienfaits et les qualités de l’huile d’olive

Contrairement aux idées reçues, l’huile d’olive n’est pas utilisée uniquement que pour assaisonner les salades. Ses utilisations sont de plus en plus nombreuses. Nous faisons le point !

Pour parfumer ses plats

Certes, elle peut perdre une petite partie de ses arômes en chauffant, mais l’huile d’olive apporte du parfum à certains plats, surtout quand il s’agit d’une recette provençale. Nous pouvons aussi l’utiliser pour les fritures, puisqu’elle possède un point de fumée élevé.

L’huile d’olive est également excellente en vinaigre. Nous pouvons même l’utiliser dans certaines pâtisseries salées ou sucrées.

Un atout beauté

L’huile d’olive n’est pas utilisée uniquement que pour les salades. Elle est aussi de plus en plus appréciée par les femmes qui prennent soin de leur beauté. Elle est très connue pour ses propriétés bienfaisantes sur la peau.

Riche en Oméga 9 et en polyphénols, elle prévient et ralentit le vieillissement des cellules de la peau. Elle est également composée de l’acide oléique qui permet de nourrir et d’hydrater la peau. Elle contribue aussi à la beauté des cheveux, des mains et à la blancheur des dents, surtout quand il s’agit de l’huile d’olive de crête.

A noter que son utilisation en cosmétique ne présente aucun risque particulier. Il suffit d’en vérifier la qualité. L’achat de l’huile d’olive ne s’improvise pas !

Elle facilite le transit

En stimulant la sécrétion de sels biliaires, un « laxatif » naturel permettant une digestion fluide, l’huile d’olive est très efficace pour le transit intestinal.

Si vous avez donc des problèmes de digestion ou des constipations fréquentes, l’huile d’olive est sans aucun doute la solution idéale. Il suffit de prendre une petite cuillère à soupe à jeun le matin.

Elle réduit les risques de maladies cardiovasculaires

L’huile d’olive est très bénéfique pour le cœur et est protectrice de l’infarctus. Les études réalisées par les scientifiques ont permis d’établir le lien entre la consommation de cette huile et les maladies cardiovasculaires.

Selon une enquête réalisée par les experts, les Crétois, qui consomment 25 litres d’huile par personne et par an, ont un taux de mortalité par la maladie cardiovasculaire inférieur de 95% à celui des Américains.