Christopsomo le pain de Noël

Fabriquer son Christopsomo

Histoire :

A la campagne, ce pain avait avait la place d’honneur au repas de Noël. Doré et magnifiquement décoré, sa préparation tenait et tien encore du rituel.

D’abord la levure, ensuite préparer le feu, pétrir le pain et surtout, surtout le mouler..pour le décorer avec beaucoup de soin.

Presque partout en Crète, on le décore avec une large croix au milieu qui vue de côté représente un X. Première lettre du mot Christ en Grec.

Ailleurs la croix se trouvait sur les branches d’un arbres, lui aussi fait de pâte à pain. Ensuite on y ajoutait d’autres décorations comme des fleurs.

Seul le chef de famille avait le droit de couper ce pain, tenant le couteau comme un prête ancien, il se signait et souhaitait un joyeux Noël à toute sa famille.

Ingrédients :

  • 2kg de farine
  • 100g de levure
  • 3 tasses de sucre
  • 1 cuillère à soupe de cannelle
  • 1 cuillère à soupe de mastic broyé
  • ½ tasse d’huile d’olive
  • jus d’orange
  • 3 tasses d’eau
  • ½ tasse de raki

Préparation :

Préparer le levain la veille en mélangeant 500g de farine avec de la levure et de l’eau tiède.

Le lendemain, pétrir avec les autres ingrédients pour former une pâtes molle, souple qui ne colle pas aux doigts. Laisser reposer la pâte recouverte dans un endroit chaud afin qu’elle double de volume.

Façonner 2 Christopsomo : faire une galette et en garnir un plat huilé. Prendre un peu de pâte et façonner une cordelette pour former une croix sur le pain.

Laisser encore les pains lever.

Quand ils ont encore levés, les badigeonner d’œuf, mettre une noix au milieu, et mettre au four.

Choisir son Huile d’Olive

Comment choisir son huile d’olive?

Le marché de l’huile de l’olive contient de plus en plus de produits de qualité médiocre, raison pour laquelle pour profiter des bienfaits de cette essence, il faut prendre quelques précautions. Pour être en mesure d’identifier une huile de qualité, vous devez commencer par prendre connaissance des caractéristiques d’une huile d’olive frauduleuse. Le plus souvent, celle-ci ne précise pas clairement l’origine des olives pour éventuellement masquer le mélange de différentes huiles. Notez aussi que dans l’univers culinaire, il existe une variété d’huiles d’olive et en connaissant leurs propriétés, vous allez bien orienter votre choix selon l’usage que vous comptez en faire.

Comment reconnaître une huile d’olive de qualité ?

anti cholesterol

Lorsque vous faites la cuisine, il est primordial de bien choisir chacun des ingrédients et si vous envisagez d’y mettre de l’huile d’olive, celle-ci doit s’aligner à la même règle. Plusieurs éléments doivent être pris en compte, en commençant par la qualité même des matières premières utilisées. Le fait d’avoir récolté les graines d’olive à la main est aussi un facteur important, cela implique qu’elles ont subi moins de chocs à cette étape. L’étiquette de votre flacon d’huile d’olive doit aussi faire figurer la méthode utilisée pour extraire l’huile des graines.

Sur ce point, le pressage à froid est l’une des techniques les plus avantageuses, car elle contribue à préserver les propriétés brutes de l’huile obtenue. Le plus souvent, vous allez voir marqué : « Obtenue directement des olives et uniquement par des procédés mécaniques », ce qui vous garantit que le meilleur processus a été utilisé pour fabriquer le produit que vous tenez entre les mains.

Vous avez certainement dû entendre parler de l’huile d’olive extra vierge étant donné qu’elle est considérée comme la meilleure. Cet exploit, elle le doit à sa faible contenance en acide oléique, présent à hauteur de 1% seulement. En d’autres termes, ce type d’huile peut être conservé plus longtemps, et le plus souvent son prix élevé le rend facilement identifiable. Bien que ce ne soit malheureusement pas toujours le cas, c’est pourquoi vous devez prendre la peine de goûter.

Comment choisir parmi les différentes saveurs d’huiles d’olive ?

À chaque type de plat que vous souhaitez réaliser convient une saveur d’huile d’olive indiquée sur l’étiquette et si vous faites le bon choix, vous êtes certain de réussir votre cuisson. Par exemple, l’huile d’olive « fruitée mure » est douce et ronde, car récoltée de graines très mures et avec des arômes d’amandes. Elle a aussi des arômes de noisettes et de fruits, vous pouvez l’utiliser pour rehausser la délicatesse de votre viande blanche ou de votre poisson.

Le « fruité noir » est connu pour son intensité et est davantage apprécié parce qu’en plus elle n’est pas amère. Elle suggère des saveurs de cacao et de champignon, n’hésitez pas à l’ajouter dans vos plats riches en saveurs comme la ratatouille ou une recette avec du chèvre. Et si vous faites rôtir des pommes, vous n’allez pas regretter de la mettre en dessert.

Au cas où vous recherchez plutôt de l’amertume, optez pour une huile d’olive « fruité vert », ses arômes intenses vont à coup sûr réveiller le fond de votre gorge. En effet, les olives sont transformées très fraîches, raison pour laquelle vous pouvez l’utiliser pour assaisonner vos salades, vos légumes croquants et même un carpaccio de bœuf.

Conclusion

Une fois que vous avez fait votre choix, il faut à présent bien préserver votre huile d’olive et contrairement au vin, sa qualité ne s’améliore pas au fil des années. Afin de ne pas la conserver trop longtemps, il est judicieux de l’acheter en petite quantité de peur qu’elle ne perde sa saveur à cause de l’oxydation. Une bonne bouteille d’huile d’olive se conserve en moyenne sur un an, prenez toujours la peine de vérifier la date de péremption sur l’étiquette. Notez aussi que l’huile d’olive n’apprécie ni la lumière artificielle ni celle du jour. De ce fait, vous devez la ranger dans un placard à l’abri et choisir les emballages sombres plutôt que les transparents.

Poulet à la sauge

Le poulet peut être cuisiné à la sauge. Cette combinaison est réussie car elle rend le poulet savoureux, et lui donne un goût original de plante.

Ingrédients :

  • 1 poulet
  • 1 oignon haché
  • ½ tasse d’huile d’olive
  • ½ tasse de vin blanc
  • jus de citron
  • brin de sauge
  • sel

Préparation :

Laver le poulet et le couper en morceaux. Retirez la peaux si vous le désirez.

Le faire revenir dans l’huile d’olive avec l’oignon et le mouiller au vin une fois qu’il est doré.

Ajouter du sel, et un peu d’eau, puis laisser mijoter jusqu’à cuisson complète pendant 1h environ.

Verser le citron et la sauge.

Laisser sur le feu 5 minutes encore.

Servir.

L’huile d’olive et la cuisson

Peut-on utiliser l’huile d’olive pour la cuisson ?

L’huile d’olive est extrêmement saine. Elle est non seulement chargée d’acides gras bénéfiques et de puissants antioxydants, mais c’est également un aliment de base chez la plupart des peuples à travers le monde.

Cependant, beaucoup de gens pensent qu’elle est impropre à la cuisson en raison de sa teneur en graisses insaturées. D’autres affirment que c’est un excellent choix pour la cuisson, même pour les méthodes à feu vif comme la friture. Nous vous montrons ici si vous devez cuisiner avec de l’huile d’olive.

L’huile d’olive, riche en graisses mono insaturées thermostables

Tandis que les graisses saturées comme l’huile de coco sont très résistantes à la chaleur, la plupart des huiles végétales contiennent des graisses polyinsaturées. L’huile d’olive, en revanche, contient principalement des graisses mono insaturées.

Seuls les acides gras polyinsaturés, comme ceux des huiles de soja et de canola, sont sensibles aux hautes températures.

Gardez à l’esprit que les huiles sont généralement composées de différents types d’acides gras. Par exemple, l’huile d’olive est à 73% mono insaturée, 11% polyinsaturée et 14% saturée. En d’autres termes, les graisses mono insaturées et saturées résistantes à la chaleur représentent 87% de l’huile d’olive.

Riche en antioxydants et en vitamine E

L’huile d’olive extra vierge est issue du premier pressage des olives et offre de nombreuses substances bioactives, y compris de puissants antioxydants et de la vitamine E.

La vitamine E est comme un antioxydant. Elle aide à combattre les radicaux libres qui peuvent endommager vos cellules et entraîner des maladies. Parce que l’huile d’olive est riche en antioxydants et en vitamine E, elle offre une protection naturelle importante contre les dommages oxydatifs.

L’huile d’olive résiste aux dommages oxydatifs

Lorsqu’une huile s’oxyde, elle réagit avec l’oxygène et forme divers composés nocifs. Cela peut se produire à température ambiante. C’est l’un des procédés par lesquels les huiles deviennent rances. Toutefois, ce processus est considérablement accéléré lorsque les huiles sont chauffées.

Cependant, l’huile d’olive résiste bien pendant le chauffage en raison de sa teneur élevée en antioxydants et en graisses polyinsaturées. D’autres études notent que l’huile d’olive ne s’oxyde pas beaucoup lorsqu’elle est utilisée pour la cuisson, tandis que les huiles végétales comme l’huile de tournesol s’oxydent. L’huile d’olive est globalement très stable, même dans des conditions extrêmes comme la friture.

Le point de fumée modérément élevé

Le point de fumée d’une huile est la température à laquelle elle commence à se dégrader et à produire de la fumée.

Quand cela arrive, les molécules de graisse se brisent et se transforment en divers composés nocifs. Mais les autres oligo-éléments de l’huile, tels que les vitamines et les antioxydants, peuvent également commencer à brûler et à dégager de la fumée – parfois à des températures plus basses que l’huile elle-même.

Habituellement, une partie des acides gras dans une huile est composée des acides gras libres. Plus une huile contient d’acides gras libres, plus son point de fumée est bas.

Parce que les huiles raffinées sont plus faibles en oligo-éléments et en acides gras libres, elles ont généralement un point de fumée plus élevé. De plus, le chauffage provoque la formation de plus d’acides gras libres, donc le point de fumée diminue plus vous le faites cuire.

Bien qu’il soit difficile de déterminer le point de fumée exact d’une huile, une plage peut fournir une bonne estimation. Certaines sources situent le point de fumée de l’huile d’olive aux alentours de 374–405 ° F (190–207 ° C). Cela en fait un choix sûr pour la plupart des méthodes de cuisson.

Conclusion

L’huile d’olive est une graisse particulièrement saine qui conserve ses qualités bénéfiques pendant la cuisson. Le principal inconvénient est que la surchauffe peut avoir un impact négatif sur sa saveur. Cependant, l’huile d’olive est assez résistante à la chaleur, ne s’oxyde pas et ne rance pas pendant la cuisson. Non seulement c’est une excellente huile de cuisson, mais c’est aussi l’une des plus saines.

Ofti Salata ou salade grillée

Ingrédients :

  • 2 pommes de terre
  • 1 oignon
  • ½ tasse d’olive
  • sel
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • jus d’un citron

Préparation :

Laver les pommes de terre, les envelopper avec l’oignon et les olives dans une feuille de papier d’aluminium et les faire cuire au four u sur une braise.

Couper ensuite les pommes de terre et les oignons en tranches, pour les servir avec les olives dans un plat avec de l’huile d’olive, une pincée de sel et du citron.

L’ofti salata peut être servi comme plat ou en accompagnement.

Comment déguster l’huile d’olive ?

Pour déguster l’huile d’olive dans les meilleures conditions, il existe certains points importants à prendre en compte. Il faut analyser point par point : l’aspect visuel, olfactif et gustatif. Nous vous expliquons tout !

L’aspect visuel

Pour commencer la dégustation, il est important d’analyser l’aspect visuel de l’huile. Il s’agit de noter la couleur :

  • Jaune d’or : l’huile est plus mature ;
  • Vert : l’huile est jeune, même si certaines variétés sont plus chargées en chlorophylle que d’autres ;

Une huile de qualité va avoir une couleur allant du « jaune paille » au « vert intense ». Les couleurs rougeâtres ou brunes sont perçues comme des défauts.

Il est aussi conseillé de prendre en compte la turbidité, un indice qui donne des indications sur un éventuel filtrage ou une absence de filtrage de l’huile.

Pour la phase visuelle, il est recommandé d’utiliser un verre opaque qui vous permet de ne pas biaiser l’analyse par la vue.

L’étape olfactive

Pour faciliter l’olfaction, il est préférable de mettre l’huile dans un verre de type INAO. Essayez de catégoriser les familles aromatiques des parfums détectés : floraux, épices, empyreumatique, fruits, végétaux, iodés, etc.

Tentez également de préciser l’intensité des arômes !

La phase gustative

Passons à l’étape gustative ! Pour cela, verserez dans un verre environ 15mL d’huile, une quantité suffisante pour effectuer une analyse gustative.

Pour déguster l’huile d’olive, voici les questions à se poser :

  • La texture de l’huile est-elle plutôt aqueuse ou visqueuse ?
  • Quelle est la vitesse et la qualité de la fonte du gras ?
  • Quelles sont les saveurs détectées et lesquelles dominent le plus ?
  • Quels sont les arômes détectés dans la phase de la rétro-olfaction ? Sont-ils semblables à ceux de l’étape olfactive ?
  • Est-ce que vous ressentez l’ardence ?
  • Est-ce que les sensations à l’avalement (et après) diminuent ou amplifient ? 
  • Etc.

Les informations citées ci-haut vous seront sans doute utiles pour déguster l’huile d’olive. Il suffit de prendre en compte point par point.

La Tsiladia

Comment préparer la Tsiladia?

Histoire :

La Tsiladia était préparé le lendemain de Noël avec la tête et les pieds du porcs.

On la laissait se figer dans des récipients de terre, pour servir le jour du nouvel An.

C’était un complément indispensable au repas du Nouvel An. De nos jours, c’est un hors d’œuvre de choix qui est préparé toute l’année.

Ingrédients :

  • 1 tête de porc ou 2 kg de viande de porc
  • des pieds de porc
  • de la pelure d’orange
  • 1 tasse de jus d’orange douce
  • 1 tasse de jus de citron
  • ½ tasse de vinaigre
  • sel, cumin, poivre
  • 1 pincée de noix de muscade

Préparation :

Après avoir nettoyer la tête et les pieds de porc, les faire cuire jusqu’à cuisson complète pendant 1h30 environ.

Retirer du feu, couper et nettoyer la viande (laisser les oreilles : morceaux de choix).

Passer le bouillon, ajouter la viande en morceaux, les jus d’orange et de citron, le vinaigre et les épices.

Bouillir le mélange et laisser refroidir.

Verser la viande dans des plusieurs récipients en terre cuites et prendre soin à bien recouvrir tous les petits morceaux de liquide.

Laisser le temps de prendre en gelée au réfrigérateur.

Enlever le gras de la surface grâce à une cuillère avant de servir.

Les propriétés antioxydantes de l’huile d’olive

L’huile d’olive est connue pour ses pouvoirs antioxydants et l’intérêt porté à ses bénéfices s’est considérablement accru ces dernières années. Focus les propriétés antioxydantes de l’huile d’olive. Allons-y !

L’huile d’olive est une source naturelle d’antioxydants

L’huile d’olive est, sans aucun doute, l’une des sources naturelles d’antioxydants. Elle contient :

  • La vitamine E, un puissant antioxydant.
  • Les polyphénols, tels que l’hydroxytyrosol et l’oléuropéine.

Les propriétés antioxydantes de l’huile d’olive ne sont donc plus à démontrer.

Une huile qui réduit le stress oxydatif

Selon les études menées par les professionnels de la santé, la consommation régulière de l’huile d’olive pourrait réduire le stress oxydatif dans notre organisme, soit les dommages causés par les radicaux libres. Il s’agit donc d’un moyen préventif contre certaines maladies, comme les cancers par exemple.

Par ailleurs, la vitamine E est un puissant antioxydant qui protège le système immunitaire. Pourquoi ? Parce qu’elle agit sur les globules rouges et blancs.

Elle favorise l’espérance de vie

La consommation régulière de l’huile d’olive peut favoriser l’espérance de vie, puisqu’elle est capable de lutter contre le vieillissement.

L’introduction de l’huile d’olive dans votre régime alimentaire aurait certainement un effet positif sur la minéralisation osseuse, puisqu’elle favorise l’absorption du calcium. Elle est aussi riche en Oméga 9, ce qui aide à limiter le déclin cognitif et la perte de mémoire.

Par ailleurs, l’huile d’olive favorise la lutte contre l’altération de la peau liée au vieillissement, et surtout aux effets néfastes du soleil qui accélèrent ce processus par la génération de radicaux libres.

L’huile d’olive, un mécanisme unique

Les propriétés antioxydants de l’huile d’olive provient essentiellement de son mode de culture. Étant exposée à l’air, l’olive se défend de l’oxygène et synthétise une grande quantité de substances antioxydantes. C’est ce que nous trouvons dans l’huile extraite à partir de l’olive.

Rappelons que ses propriétés antioxydantes peuvent varier selon plusieurs critères, qui sont :

  • Le degré de maturité des olives ;
  • Le climat ;
  • La qualité du sol ;
  • Les procédés d’extraction ;
  • Les conditions de conservation de l’huile ;
  • Etc.

Escargots cuits à l’eau

Escargots cuits à l’eau

Histoire :

Les escargots cuits à l’eau sont très communs en Crète, pendant le Carême, et surtout pendant la semaine Sainte ou même l’huile est interdite.

C’est aussi avec un petit verre de raki un excellent mézé.

Ingrédients :

  • ½ kg d’escargots
  • 3 feuilles de laurier
  • 5 grains de poivre
  • ½ tasse de vinaigre
  • sel, citron

Préparation :

Nettoyer les escargots avec le plus grand soin, et les mettre dans une casserole d’eau couverte.

Porter à ébullition, et retirer l’écume avec une grande cuillère qui se forme à la surface.

Changer l’eau, ajouter le sel, le vinaigre, le laurier, le poivre. Dès que l’eau bout, ajouter les escargots.

Laisser mijoter.

Servir au vinaigre ou au jus de citron.

Pourquoi utiliser l’huile d’olive en cuisine ?

L’huile d’olive est connue pour ses multiples bienfaits sur la santé, et ce n’est pas pour rien. Elle contribue à la prévention des maladies cardiaques, des AVC et de la démence, etc.

Alors, pourquoi utiliser l’huile d’olive en cuisine ? Nous vous dirons tout !

Une huile parfaite pour la cuisson à la poêle

L’huile d’olive en cuisine est de plus en plus utilisée par les particuliers et les professionnels de la restauration, surtout pour la cuisson. Pourquoi ? Puisqu’elle est riche en acides gras mono-insaturés. Pas de crainte !

La chaleur ne modifie pas cette propriété.

A noter que cette huile contient la vitamine E et d’autres antioxydants. Certes, ces derniers sont détruits à très haute température, mais ils résistent bien à la cuisson à la poêle.

Une savoureuse alchimie

A cru ou en cuisson, l’huile d’olive nous offre une savoureuse alchimie. Il suffit d’en utiliser une de très bonne qualité. Le choix ne s’improvise donc pas !

L’huile d’olive en cuisine véhicule les arômes, amalgame les saveurs et apporte plusieurs fragrances que les autres huiles n’ont pas. C’est pourquoi les chefs et cuisiniers l’utilisent de façon régulière dans leur cuisine. Elle est connue pour son authenticité, sa richesse aromatique, sa stabilité en cuisson, etc. Elle est donc un allié gastronomique incontournable.

Pour préparer d’excellentes salades

Pour tous les légumes cuits à la vapeur, l’utilisation de l’huile d’olive est de plus en plus recommandée. Elle est riche en saveur, avec une couleur généralement verte dorée, un goût fruité et un final poivré qui vous permet de préparer d’excellentes salades.

L’huile d’olive peut également être utilisée pour sauter les viandes et légumes, ainsi que pour les recettes de pain ou encore pour tremper des croûtons dedans. Elle s’utilise donc un peu partout dans la cuisine.

Pour être sûr d’utiliser la meilleure huile en cuisine, choisissez une huile d’olive extra-vierge avec une première pression à froid. Il est important d’éviter les huiles raffinées et chauffées, puisqu’elles ont subi plusieurs modifications et ont donc perdu de leurs nutriments. A noter qu’il est aussi recommandé de prendre en compte la date limite de consommation. Plus elle est éloignée, plus l’huile sera fraîche.